Le prix de thèse Joinet

Le prix de thèse Joinet

La Fondation Varenne a décidé de ne plus soutenir le Prix de thèse à compter de l’édition 2020, pour recentrer ses activités autour de ses missions liées à la presse.

L’Institut Universitaire Varenne a alors changé de dénomination, afin de rendre plus visible son autonomie et son identité, tout en demeurant fidèle à ses valeurs originelles. Devenu l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie, il organise désormais le Prix de thèse en son seul nom.

A la fois école d’excellence et pôle d’expertise, l’IFJD développe en outre des programmes de recherches et d’enseignement à destination des chercheurs, des professionnels, des étudiants et du grand public, tout en agissant sur le terrain pour accompagner les acteurs institutionnels et de la société civile, afin que les victimes de violations de droits de l’Homme commises lors de conflits ou de dictatures voient leurs droits à la vérité, à la justice, à la réparation et aux garanties de non-répétition respectés. Il met à disposition son expertise pour soutenir les processus de démocratisation et la mise en place des instruments de lutte contre l’impunité, dont notamment les Commissions Vérité et Réconciliation.

Depuis longtemps, Louis Joinet accompagnait les activités de l’Institut. Magistrat, il était un fervent défenseur des droits humains. Très engagé en faveur de la lutte contre l’impunité, il fut notamment le concepteur des piliers de la Justice transitionnelle, au cœur de notre action.

Louis Joinet participait régulièrement à nos activités, dont notamment le Prix de thèse, les universités d’été et colloques. Il fut également le président d’honneur de notre Comité de parrainage. Peu avant son décès, il nous avait fait l’honneur d’accepter de nous prêter son nom. Avec l’accord de sa famille, l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie est ainsi devenu l’IFJD – Institut Louis Joinet, pour faire vivre son souvenir et les valeurs auxquelles il était attaché, mais aussi pour poursuivre ses combats en faveur de la Démocratie et de la Justice.

Donner son nom au Prix de thèse a donc été pour nous une évidence. S’il travailla toujours au plus près du terrain et notamment des victimes des conflits et des dictatures, Louis Joinet était en outre d’une grande curiosité intellectuelle, très innovant dans la recherche de solutions juridiques exigeantes et soucieux d’accompagner la jeune recherche.

En 2014, alors qu’il remettait son prix à Christophe Otero, pour sa thèse Les rebellions du juge administratif – Recherches sur les décisions juridictionnelles subversives, il avait notamment affirmé :
« Les pépites dont je parlais tout à l’heure, il faut qu’on puisse les trouver. C’est très important parce que la jeunesse, ce n’est pas encore la doctrine établie comme on dit, les professeurs qui ont déjà pignon sur rue. C’est une volonté d’innover, de créativité. Il faut trouver des idées originales ».

Candidater au Prix Joinet

Les jeunes docteurs désireux de publier leur thèse dans la « Collection des thèses » sont invités à candidater à notre concours annuel.